Menu

Comment imiter une texture sur du béton

Comment faire pour imiter une texture sur du béton lorsqu’on veut imiter de la pierre. Pour rappel dans notre projet on veut faire un bassin d’environ 40 m2 pour une longueur de 12.10m et au plus large 7.60m …. (je vous invite à aller lire la page « A propos » )

Un bassin c’est bien mais je ne veux pas que cela donne simplement ça …

Ce n’est pas que ce n’est pas bien, mais cela ne correspond pas à l’ambiance que je voudrais avoir dans cette partie du jardin.

L’idéal serait plutôt de s’approcher de ce rendu qui ne donne pas la même ambiance…

Une succession de cascade et plusieurs bassins, ici on doit reproduire de la pierre et faire de l’imitation de bois.

Normalement on fait comment ?

Ici il y a deux écoles, celle du naturelle qui voudrait que l’on fasse venir de véritables pierres, troncs, etc (c’est en partie possible pour les troncs) mais pour les pierres cela demanderait toute sorte d’engin car certaine pièces sont assez lourdes. La pierre qu’on utilise pour faire une belle lame d’eau c’est souvent une pierre très plate et longue qui pèse sont poids …. L’autre école est de copier le naturel autant qu’on le peu, on pourrait sous-traiter et faire réaliser le décors par une entreprise spécialisé. De ce coté tout est permis mais comme avec la première manière ce sera le porte-monnaie qui va vite refréner vos envies.

Pourquoi on ne fait pas comme ça ?

Pour la première solution, sans tenir compte du coté pécuniaire, c’est impossible car l’accès va être un casse tête et cela demandera des machine de fou dans le style de grue (il faudra tout passer au-dessus de la haie). Pour la deuxième solution, on va copier le naturel et imiter une texture sur du béton mais on va le faire soi-même !

Les avantages et les inconvénients à faire du système D ?

L’inconvénient principal est le manque d’expérience, perso je ne vois rien d’autre … les avantages sont multiples, tout d’abord le coût, ensuite on va pouvoir recycler des tas de choses(j’ai des arbres à abattre) … mais surtout être inventif et imaginatifs …. Je dois prochainement faire un croquis de ce que cela pourrait donner . L’impression sur béton se révèle être une alternative très économique pour réaliser quelque chose du plus bel effet.

Quel type de pochoirs existe-t-il sur le marché ?

Pour imiter une texture sur du béton il y a toutes sortes de matière et de gamme de prix

Les matières sont variable, polyuréthane, latex, silicone … pour une texture souple ou rigide. Peu de fabriquant indique la composition de leur matrice on se demande pourquoi ?

Les empreintes peuvent êtes sous forme de plaque de différentes tailles et également sous forme de rouleau

Voici un exemple ci-dessous des prix relevés pour différentes plaques d’empreintes, on vous conseillera souvent de fonctionner avec 3-4 plaques différentes pour faire varier les motifs pour un marquage sur chape ou sur un mur par exemple. Imaginez donc le coût …

C’est sans doute très bien comme matériel, mais pas vraiment accessible côté prix pour un particulier.

Processus et essais pour faire les moules ?

On peut creuser sur le web et se rendre compte que ce n’est pas facile à trouver, voir tenu quasi secret. Chacun a ses petites combines pour imprimer sur béton, il y plein de vidéo ou l’on voit l’utilisation de ses empreintes fait maison. Mais pour ce qui est de la fabrication des empreintes ou du dosage, NADA, rien … personne ne dis vraiment ce qu’il faut faire ou utiliser .

On va donc faire marcher notre jugeote pour avoir une bonne qualité (on cherche à avoir une empreinte très détaillé et qui restitue bien toutes les aspérités de la matière.)

Quel matière prendre : le silicone, on va essayer avec le moins cher. Je ne suis pas avare, mais ici vu la surface des moules (en moyenne pour être bien, il faut des moules de 50 à 90 cm de long sur environ 20-30 cm de large) En terme de quantité on est ici entre 4 et 8 tubes ! Allez donc prospecter dans vos grandes surfaces de bricolage pour voir quel est le tarif mini des cartouche de silicone . Pour ma part j’ai trouvé des tubes à 2€15 /pièce.

Pourquoi pas le latex ou le polyuréthane ? a cause du coût, on verra si ça passe, on préfère essayer le moins cher !

Je me dit par habitude et parce que je bricole un peu que le silicone nu ça va pas le faire, c’est bien trop mou et bien trop flexible pour que ça puisse marquer . On va donc ajouter une autre matière qui va lui « donner un peu plus de raideur et rendre cela moins visqueux. »

Comment procéder ? Méthode pour imiter une texture sur du béton

Le silicone à manier avec la mains c’est une calamité … si vous avez déjà eu un peu de contact avec cette matière pour faire des joins de baignoire par exemple , vous savez que c’est très collant, visqueux, ça adhère à tout et n’importe quoi, ça tâche … et on n’en fait pas toujours ce que l’on veut avec.

Pour faire le mélange, je vous conseil donc de prendre une plaque en verre ou une tôle bien plane d’environ 60 x 40 cm (en dessous vous allez en mettre partout) . IMPORTANT faite ça dehors et surtout pas dans une pièce fermé ! Il vous faudra une cartouche de silicone vide et une spatule pas tr-s large (5 – 6 cm). Remplissez-là de ciment ou de plâtre. A l’aide d’un pistolet sortez entièrement votre silicone de votre cartouche. Vous obtenez un amas de silicone. Videz doucement la moitié du plâtre ou ciment dessus. Commencer avec la spatule à mélanger très doucement en partant toujours des bords vers le centre. Lorsque vous avez une consistance homogène rajouter le reste de ciment ou plâtre. Mélanger de nouveau.

Lorsque vous allez mélanger cela sent très fort à un moment, si l’odeur vous gène prenez quelques minutes et éloignez vous. Au besoin mettez un masque adapté et reprenez le mélange ensuite.

Cette mixture ça donne quoi ?

J’ai procédé à deux essais pour imiter du bois, un mélange avec du plâtre et un autre avec du ciment en 50/50.

On veut reproduire cela …

Ici c’est de l’écorce de saule pleureur qui est parfait pour tester toutes les nuances de l’écorce. C’est aussi parfait pour juger de la solidité lors du démoulage et voir s’il y a arrachement ou pas.

Contrairement à ce que je pensais les textures finale ne sont pas les mêmes.

Je pensais qu’en utilisant du ciment cela serait plus dure qu’en utilisant du plâtre. L’empreinte réalisé avec le ciment est donc la plus « molle », celle avec le plâtre la plus « dure ». Peut-être faudrait-il modifier le dosage pour obtenir plus de dureté mais avec une priorité celle de conserver toujours une certaine flexibilité.

Il faut garder à l’esprit que l’on veut pouvoir reproduire des textures sur des formes arrondies et biscornue, on veut donc quelque chose de malléable.

Tout cela est toujours en test, je dois faire une vidéo avec la manière de faire et les résultats pour des proportions différentes (pour voir jusqu’à ou on peut aller et obtenir une bonne matière)…. Affaire à suivre !

Categories:   Comment faire pour

Commentaires