Menu

 

Septembre c’est le moment de récolter des graines de fleurs

Ici on verra surtout le moyen d’avoir des graines de fleurs pour un budget équivalent à du temps …c’est à-dire budget 0€, de belle économie en perspective. Le but est de constituer une base de plantes que l’on va semer ce printemps pour sélectionner ensuite ce qu’on garde pour les prochaines années.

En effet, le semis s’avère être le moyen le plus économique pour avoir des fleurs, parce qu’ici vu la quantité de fleurs qu’on veut cela coûterait beaucoup trop cher d’acheter des plants de taille moyennes.

A noter que les fleurs sont importantes dans un jardin, tout particulièrement si vous avez un potager, elles attirent énormément de polinisateurs nécessaires à la bonne pousse des légumes.

La conservation sera sommaire (à voir plus loin dans l’article) Il sera très simple l’année prochaine de procéder à un étiquetage des graines plus poussé.

le mois d’aout et de septembre sont propice pour récolter des graines, l’été est sur le point de se finir et la saison de floraison sur le déclin…les fruits et légumes aussi (mais on en parlera peu dans cet article). Pour faire simple c’est le moment de regarder attentivement autour de vous et regarder si les fleurs commencent à faner et font des graines.

Petit tour d’horizon de ce qu’il est possible de faire pour préparer au mieux le printemps qui arrive et surtout la méthode pour avoir des graines pour pas un rond. Le systéme D pour récolter des graines de fleurs et avoir un jardin beaucoup plus fleuri l’année prochaine.

Pour ma part j’avais déjà commencé cette année, et je me suis un peu pris au jeu … croyez moi un jardin fleuri c’est revigorant et ça donne plein d’entrain.

Comment récoler ses graines ?

Pour la plupart des fleurs, les graines se trouvent au cœur de celles-ci. Bien souvent on arrive trop tard car la capsule qui les contient s’est rompu avec le temps et les graines sont ainsi dire sortie de leur emballage.  La nature fait sont ouvrage et les dissémine.

Voilà un petit mix …

récolter des graines de fleurs septembre

L’heure est donc venue d’observer les opercules contenant les graines et récolter en temps et en heure.  Ils peuvent prendre différentes formes (longs haricots, capsules ovales, rondes…) et bien souvent de couleurs brunes et sèches.

Il sera bon de faire ça pas temps sec, c’est préférable pour éviter le pourrissement.

Récolter avec la lune ?

Il faut être normalement en lune ascendante (ou encore croissante ou premier quartier de lune)  pour récolter des graines. Il sera simple de savoir si vous êtes en court ou décours (encore d’autres terme pour indiquer croissant -décroissant) en regardant un calendrier lunaire pour le mois en court.

Recherche dans votre navigateur « calendrier lunaire septembre 2021 »

Vous aurez par exemple ceci https://www.graines-et-plantes.com/calendrier-lunaire-septembre-2021-jardiner-avec-la-lune.htm

Ou on indique cela

suivre la lune

Il sera donc préférable de récolter après le 29 …. Tout cela à ses limites parce que souvent les graines n’attendent pas à cause du temps et souvent des conditions météo. Un petit épisode de vent et toutes les graines sont envolés !

Sachez que la lune à une certaine action mais perso je ne m’en soucis pas .

Ou récolter vos graines ?

Déjà chez vous, vous avez forcément des fleurs ! Vous récolter simplement sur ce qu’on appelle des portes graines. (On laissera volontairement les fleurs fanées pour quelles fassent des graines-ATTENTION ici on ne parle que de fleurs – pour les légumes il faudra faire attention à l’hybridation possible de certain légumes entre eux – pour exemple ma maïs)

Chez vos voisins, amis ou connaissance, c’est si simple de demander.

Ensuite c’est ce qui offre le plus de variété, c’est osé mais assez simple  mais …

On va tout simplement récolter ses graines sur des trajets habituels que vous prenez. Il y a forcément un joli massif de fleurs qui vous a tapé dans l’œil cet été !

Il suffira donc de récupérer des graines discrètement tôt le matin, de manière éco et sans tout saccager bien sûr. Prenez votre temps, ne rentrez pas dans les massifs (vous n’avez pas le droit), mais tout ce qui est à portée de main est pour ainsi dire du pain béni pour le printemps prochain.

Il n’y a aucun intérêt à dévaliser le lieu prenez juste ce qu’il vous faut autrement l’année prochaine rien ne poussera.

Ces massifs vous les trouverez en bord de route, aux abords des villes et communes, ouvrez les yeux et récoltez.

On peut aussi faire  les friches, les prairies fleuris, les talus …

Et les Hybrides

Là pour ce point on ne peut malheureusement rien faire parce qu’on n’a aucun moyen de savoir si c’est de la graine « d’héritage »(la graine conserve les qualités de la graine qui a fait le porte-graines)) ou si c’est une hybride F1 (pour ce qui est des massifs de ville)

Hybride, cela signifie que la plante a été fabriqué en laboratoire de manière manuel avec plusieurs variétés afin d’avoir des caractéristiques différentes (résistance aux maladie, productivité accru etc … Est-ce que sont des variétés reproductibles à l’identique ou pas ? Non les variétés hybrides ne seront pas à privilégier car normalement sans aucun intérêt, vous obtiendriez une plante dégénérée.

Il faudra tout de même semer et voir ce que cela donne, mais là sur le coup il ne sera pas possible de le savoir si vous récolter sur des plantes qui ne sont pas à vous.

Le hic

Il y a un hic, celui des hybrides mais aussi la possibilité d’avoir des graines qui nécessite du froid et de l’humidité. C’est ce qu’on appelle la « vernalisation » ou encore « stratification au froid ». C’est le cas par exemple pour le raisin qui ne peut pas germer sans un passage au frais de plusieurs mois. Ce processus libère les graines des inhibiteurs naturel qui l’empêche de germer. La nature est très bien faite, car sans stratification à froid la graine germerait en automne, avec les quelques rayons de soleil que l’on a . On obtiendrait un joli plant mais notre effort seraient réduit à néant avec l’arrivé de l’hiver qui gèlerait immédiatement ce plant.

Beaucoup de vivace devront être traité ainsi. Une période de 3 mois est courante, mais sachez que certaine variété ne nécessite qu’une quinzaine de jour.  (aucun souci si l’on passe de 15 jrs à 3 mois  cela germera quand même) Pour info certaine plante nécessite pour germer deux stratifications !

La solution serait pour les graines où l’on est pas sur du processus de stocker vos graines pour moitié sous enveloppe et planter l’autre moitié à l’automne dehors. Cela reproduit ainsi le système naturel 

Voilà une liste non exhaustive des plantes nécessitant une stratification à froid

(tiré de l’article https://jardinierparesseux.com/2016/01/08/ces-semences-qui-quil-faut-traiter-au-froid/   excellent blog au passage sur le jardin … il y a aussi une chaine YT)

  1. Abies (sapin)
  2. Acer (érable à sucre et plusieurs autres espèces)
  3. Aconitum (aconit)
  4. Alchemilla (alchemille)
  5. Allium (allium ornemental)
  6. Althaea (guimauve)
  7. Amelanchier (amélianchier)
  8. Aquilegia (ancolie)
  9. Asclepias (asclépiade)
  10. Astrantia (astrances)
  11. Baptisia (faux lupin)
  12. Buddleia (buddleia)
  13. Caltha (populage des maris)
  14. Caryopteris (caryoptère)
  15. Cercis canadensis (gainier du Canada)
  16. Chelone (galane)
  17. Cimicifuga (cierge d’argent)
  18. Clematis (clématis)
  19. Cornus (cornouiller)
  20. Corydalis (fumeterre)
  21. Delphinium (delphinium, pied d’alouette)
  22. Dicentra spectabilis, maintenant Lamprocapnos spectabilis (cœur saignant)
  23. Dictamnus (fraxinelle)
  24. Dodecatheon (gyroselle)
  25. Echinacea (échinacée)
  26. Eremurus (lis queue de renard)
  27. Eryngium (érynge, panicaut)
  28. Eupatorium (eupatoire)
  29. Filipendula (reine-des-prés)
  30. Forsythia (forsythia)
  31. Fragaria (fraisier)
  32. Fuchsia (fuchsia)
  33. Gentiana (gentiane)
  34. Geranium (géranium)
  35. Goniolimon (statice)
  36. Helianthemum (hélianthème)
  37. Helianthus (tournesol vivace)
  38. Heliopsis (héliopside)
  39. Helleborus (hellébore, rose de Noël)
  40. Hemerocallis (hémérocalle)
  41. Heuchera (heuchère)
  42. Hibiscus moscheutos (hibiscus vivace)
  43. Hypericum (millepertuis)
  44. Iberis (corbeille d’argent)
  45. Ilex* (houx)
  46. Iris (iris, la plupart des espèces)
  47. Incarvillea (incarvillée)
  48. Kirengeshoma (kirengeshoma)
  49. Knautia (knautie)
  50. Lathyrus (pois vivace)
  51. Lavandula (lavande)
  52. Leontopodium (edelweiss)
  53. Lobelia (lobélies, espèces rustiques)
  54. Lonicera (chèvrefeuille)
  55. Macleaya (macleaya)
  56. Magnolia* (magnolia)
  57. Malus (pommier, pommetier)
  58. Mazus (mazus rampant)
  59. Mertensia (mertensia)
  60. Muscari (jacinthe à grappe)
  61. Myrrhis odorata (cerfeuil musqué)
  62. Nepeta (népéta)
  63. Oenothera (onagre)
  64. Opuntia* (opuntia rustique)
  65. Paeonia* (pivoine)
  66. Penstemon (penstemon)
  67. Persicaria (renouée)
  68. Phlox (phlox)
  69. Persicaria orientalis, syn. Polygonum orientale (renouée orientale)
  70. Physalis (coqueret, lanterne chinoise)
  71. Picea (épinett, épicéa)
  72. Platycodon (playcodon)
  73. Primula (primevère)
  74. Pulsatilla (pulsatille)
  75. Quercus (chênes rouges et noirs)
  76. Ranunculus (bouton d’or)
  77. Ratibida (sombrero mexicain)
  78. Rosa (rosier)
  79. Rudbeckia (rudbeckie)
  80. Sambucus (sureau)
  81. Sanguinaria (sanguinaire)
  82. Sanguisorba (sanguisorbe)
  83. Saponaria (saponaire)
  84. Saxifraga (saxifrage)
  85. Scabiosa (scabieuse)
  86. Sedum (sédum, orpin)
  87. Sempervivum (joubarbe)
  88. Sidalcea (sidalcée)
  89. Silphium (silphie)
  90. Stokesia (stokésie)
  91. Syringa (lilas)
  92. Thalictrum (pigamon)
  93. Tiarella (tirarelle)
  94. Tricyrtis (lis des crapauds)
  95. Trillium* (trille)
  96. Trollius (trolle)
  97. Tsuga (pruche)
  98. Vernonia (vernonie)
  99. Veronica (véronique)
  100. Viburnum* (viorne)
  101. Viola (violette)
  102. Vitis (vigne, certaines espèces)

Comment conserver ses graines ?

Avant de stocker vos graines pour les ressortir l’an prochain, il faut s’assurer qu’elles soient complétement sèches. C’est le point n°1 à absolument respecter. Ensuite il faudra les conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur aussi.

Il faudra faire en sorte qu’elles soient complétement sèches en les rentrant à l’intérieur et en les mettant quelques jours à sécher dans un lieu pas trop chaud (au-dessus de votre buffet par exemple). Remuez-les souvent si elles sont humides. Intercaler toujours une feuille de papier journal et ne déposez pas vos graine directement sur des meuble en aggloméré (la colle même sèche est nocive)

Eviter le soleil direct ou de grosse chaleur qui serait néfaste.

Ensuite, trier les graines en enlevant un maximum de corps étranger. Vous dégrossirez à la main en enlevant tout ce qui ne ressemble pas à une graine (les plus gros morceaux) pour ensuite, secouer légèrement les graines pour les regrouper et souffler délicatement pour évacuer les poussière (j’ai bien indiqué délicatement !)

On peut vérifier si le séchage est correcte en croquant une graine, cassant et dure c’est Ok, mi-tendre-mou ce n’est pas bon, il manque du temps.

Ensuite prenez une simple enveloppe (celle que vous aurez récupéré du courrier) et mettez vos graines dedans. Il sera important de noter la date de récolte et le lieu précis si vous le connaissez (perso c’est toujours assez succinct car je mélange les graines lorsque je récolte, vous vous douterez que je n’ai pas le temps de trier)

Vous pouvez également y noter quelques informations essentielles sur les variétés : exposition, arrosage, date de semis et de récolte. Cela vous facilitera la tâche au moment des semis !

Mais ceci est à faire lorsque vous avez le temps et que la récolte est faite sur un lieu qu’on connait (en ville vous n’aurez pas le temps).

Refermer l’enveloppe en faisant plusieurs pliures et fermer avec un trombone, cela devrait suffire pour conserver vos graines plusieurs années sans aucun souci !

Glissez ensuite l’ensemble de vos sachets dans un bocal en verre hermétique que vous placerez toujours à l’abri de la lumière et de la chaleur (dans une armoire par exemple) à pas plus de  20°C. Vos graines se conserveront ainsi de 2 à 10, cela dépend en fait de la variété.

Si tout ceci parait compliqué la première fois , avec l’expérience, vous saurez repérer le rythme de Mère Nature, c’est sûr !

Categories:   Comment faire pour, Fleurs

Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.