Menu

Ne jeter plus vos tailles de thuya

Que vous soyez à la campagne ou à la ville je vous indique ici une utilité pour ne plus avoir à jeter vos tailles de thuyas. Il est presque sur que vous ou votre voisin à une haie. Quelle soit de thuya, de cyprès ou de laurier, nous sommes bien content d’avoir ces haies pour éviter le vis-à-vis et avoir un peu d’intimité. Perso je trouve cela bien plus joli qu’un mur de plaque béton ou des traditionnel grille-grillage.

L’été, au mois de juillet et d’août, le temps est propice à la taille des haies … c’est bien souvent la date butoirs pour le faire car il fait très sec et les vacances sont là … En effet faire une haie c’est souvent du boulot, et plus que la tailler, évacuer les déchets de taille prends souvent plus de temps.

Pendant des années j’ai mis ça en déchetterie, parce que je ne voyais pas comment faire autrement ! A présent c’est tout autre chose car j’entrevois des perspectives que je n’avais pas avant.

Je me dis que c’est finalement du bois, c’est donc assez bêtes de mettre à la poubelle une source de chaleur.

Pouvoir calorifique

Par curiosité je me suis renseigné sur le pouvoir calorifique de différents bois et je suis un peu surpris des résutats

  • Miscanthus 4.2Kw/kg pour une humidité de 17% soit 120kg/m3
  • Résineux 4.1 kw/kg pour une humidité de 20%
  • Chêne 3.8 kw/kg pour une humidité de 20%
  • Résineux 3Kw/kg pour une humidité de 40%
  • Chêne 2.7 kw/kg pour une humidité de 40%

On constate donc que pour les résineux (le thuya),plus le bois est sec et plus il est calorifique, ce n’est pas le chêne qui contrairement à ce que je croyais chauffe moins (mais tient plus longtemps).

Pourquoi alors mettre à la poubelle un combustible que l’on pourrait utiliser ailleurs ?

En lisant ces chiffres et vu la température estival que l’on a, je me suis dit que le mieux serait de faire sécher cette taille et ensuite la stocker pour l’hivers.

On brûlera cette taille, simplement dans un poêle rocket stove dans la serre walipini quand elle sera faite (si ce n’est pas cette année ce sera l’année suivante). cela contribuera à maintenir une température pour la nuit par exemple en cas de forte descente de température. On pourrait aussi le brûler en petit quantité à l’allumage du feu (je vous en dis plus dans les ligne suivantes)

Ce n’est pas être pessimiste que de réagir comme cela, mais juste prévoir ! Une bonne attention et prévention parce quand vous serez partie dans les semis, il faudra veiller à maintenir une certaine température.

Je constate qu’au début juillet en Haute-Normandie, le 11 par exemple, on a des écarts de température de 15° entre la température mini et maxi soit 28°à 16h et 13° à 4h. Je me dis donc que plus les années vont passées plus les écart seront grands, il faut s’attendre à être surpris.

La législation en matière de taille de thuya

j’ai trouvé ceci Question écrite n° 01704 de M. Jean Louis Masson (Moselle – NI) et la réponse « Réponse du Ministère de l’agriculture et de la pêche »
publiée dans le JO Sénat du 18/10/2007 – page 1866

Il n’est pas interdit de brûler des végétaux sauf pendant les périodes d’interdiction prévue dans votre commune, en raison de la dangerosité de risque d’incendie. En période hivernal c’est donc possible.

Mise à jour du 7 avril 2020, il est interdit de brûler des végétaux quelque soit la période de l’année. Sauf exception pour des maladies etc … ou la destruction ne peut se faire que par brûlage (il faudra veiller de mémoire à brûler à + de 200m d’une habitation … c’est donc quasi impossible pour un particulier)

Ne jeter plus vos tailles de thuya et si vous ne voulez pas les brûler

Tous les végétaux peuvent être compostés, mais il faudra attendre 2 ans. Les branches et feuilles de Thuyas étant très longues à se décomposer car elles contiennent des substances antibiotiques empêchant l’action de certains micro-organismes. Il faudra ensuite les mélanger avec de l’herbe tondue, en maintenant le tas humide… on peut obtenir du terreau. Attention ne forcez pas non plus la dose pas plus de 20-30%.

Pour rendre cela très simple, vous pouvez pailler vos massifs avec, et chaque années faire un roulement. Vous faite sécher votre taille, vous la broyer vous l’étaler. L’année suivante, vous ramassez ce que vous pouvez dans vos massif, que vous mettrez dans votre compost (à faire à la fin de l’été). La nouvelle taille sèche remplaçant ce que vous avez enlevé. C’est très efficace car dense et encore humide. Par contre cela tendance à acidifier le sol si cela reste en place.

Au jardin, dans le potager, je l’utilise pour pailler les légumes qui restent longtemps en place, par exemple les scaroles, radis et navets d’automne et d’hiver. Ses rameaux plats conviennent à merveille pour pailler au ras de la mâche qui reste ainsi propre pendant tout l’hiver.

Faut-il craindre une acidification du sol ? Oui, comme la plupart des résineux, ceux des haies produisent un humus acidifiant (en raison des substances qu’il contient). Mais l’acidification du sol est très lente et ne produit ses effets qu’à long terme.

Conservation et stockage du thuya

Là c’est un point pour lequel je ne me suis pas encore posé la question …J’ai pour ma part profiter d’une pause dans la construction d’un bassin (confére cette article « Comment faire un bassin de 40m2 ») et profitait de la place laissé libre comme vous le voyez ci-dessous … je n’ai plus qu’a étaler et retourner de temps en temps ! Sur la deuxiéme photo j’en ai profiter pour récupérer la taille de Laurier du voisin … il était ravis !

Ne ne-jeter-plus-vos-tailles-de-thuya
comment-evacuer-ses-thuyas
stockage-tuya-1an_

J’ai conservé ce qui avait séché ici dans une ancienne cuve à eau, de cette manière cela va sécher encore une année. Je suis partie pour faire des allumes cheminé avec. Il sera simple de broyer du carton et d’en incorporer les épines dedans(peut-être essayer moitié-moitié pour commencer). Je pense ainsi que ce thuya mélangé à du carton sera un excellent combustible pour que cela chauffe suffisamment fort et longtemps pour démarrer un feu de cheminé. Pas vraiment de danger pour ce qui est de l’encrassage du conduit de cheminée (on en brûle pas des tonnes d’un coup)

Pour votre culture

Le thuya est un conifère, la star inconditionnée des haies souvent confondu avec le cyprès il est largement utilisé en France pour faire des haies.

Le premier thuya à avoir débarquée en France, en Europe , fut le thuya du canada, découvert par le navigateur Jacques Cartier dans l’embouchure du St Laurent, et qui le ramène à François Ier en 1534. Cocorico ! Mais il ne fut que de passage face au thuya géant (Thuya plicata), ramené en Europe, lui par William Lobb en 1853. Lobb mériterait un article entier à lui tout seul, pas vraiment botaniste, mais embauché par un grand pépiniériste anglais pour « ramener de la graine » mais surtout envahir l’Europe avec.

Les différences entre les deux espèces sont assez importantes et souvent mal considéré, l’un pousse très vitre(40-60cm/an) mais moins dense (le cyprès) l’autre pousse lentement (20-40cm/an) mais plus densément (le thuya)

Une fois adulte c’est un véritable rempart végétal, synonyme du « je veux être chez moi «, c’est une star depuis les années 60 jusqu’en 2000 pour faire des haies séparatives et une source intarissable pour les professionnels de l’entretien d’espace vert aussi …

Ça pousse, ça pousse … ça pousse !

Ce qu’il faut retenir de tout ça … pour ceux qui n’ont pas de haie et sont en simple lecture …

Prenez du thuya plantez le, et taillez-taillez souvent, c’est un arbuste les plus résistant à la taille répétée avec peu de risque de faire des trous si …. Vous taillez souvent !

Les erreurs de parcours

Erreur N°1 c’est de se dire qu’il n’y a pas grand-chose et d’attendre l’année d’après pour taillez !

L’erreur n°2, vous n’avez pas taillé régulièrement et vous avez donc fait de grosse coupe, sachez qu’ici cela favorise l’apparition du bupreste  qui est une des maladie du thuya (cliquez sur le lien pour en savoir plus)

L’erreur n°3, taille sévère et des trous dedans ; là il faut être patient et attendre quelques années …

L’erreur n°4 la taille tardive, à l’approche des gelés, à éviter fortement. Tous les végétaux ont besoin de répits avant l’arrivé du froid. Ça ne tue pas mais cela épuise le végétal.

Ou bien arracher et replanter c’est parfois la meilleure solution ! S’il y a trop de trou c’est peut-être le moment de penser à faire une haie un peu plus champêtre avec plusieurs essences de bois.

Si voulez recycler d’autre déchets … Voici un article qui en parle « Entretien de jardin, comment j’évite d’aller en déchetterie ?« 

Mise a jour du 30 mars 2020, vue les circonstances de Pandémie, vue l’époque (printemps) et vue la décision de fermeture des déchetteries. Je vous conseille d’aller lire cet article concernant les déchets verts. « Recyclez vos tontes et dechets verts »

Categories:   Comment faire pour

Commentaires

  • Posté : 14 juin 2022 16:38

    zoritoler imol

    My brother suggested I would possibly like this web site. He was once totally right. This post truly made my day. You cann't imagine simply how so much time I had spent for this info! Thanks!

OFFRE

special printemps

Après l'hivers détoxez-vous sans contraintes